Agence de conseil en entreprise, accompagnement en marketing, stratégie, management.

VUCA Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity

VUCA Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity

VUCA Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity

1. Principe

Le principe VUCA s’inscrit dans une démarche prospective de préparation du futur et d’anticipation de l’imprévu. En somme, c’est de choisir la direction à prendre. Fonction de tout manager, chef d’entreprise ou décisionnaire. Dans un monde de plus en plus opaque, cette direction est de de plus en plus difficile à trouver.
Cet acronyme a été développé par l’armée américaine en quatre clé pour décrire l’environnement (imprévisible) actuel : volatile, incertain, complexe et ambigu.

2. Les quatre dimensions :

screen1

Le but ? Répondre à la question « Que cherche-t-on à faire ? » de la manière la plus claire, simple et succincte possible.
D’après le Général en chef de la Force Multinationale en Irak, George W. Casey Jr., qui a pu utiliser ce principe au cours de plusieurs conflits du XXe siècle il conclut : « Plus la direction (ou l’objectif) est claire mieux elle sera réalisée « J’ai trouvé que le plus j’étais clair – même si ce n’était pas tout à fait juste – mieux c’était réalisé. Sans une vision claire il n’y avait pas d’objectif commun et, sans objectif commun, il n’y avait pas de réalisation efficace. Dans la guerre et dans les affaires cela s’avère fatal. […] Notre première priorité doit être de développer et d’articuler une vision claire pour conduire les actions de nos organisations. Plus les leaders sont clairs sur ce qu’ils veulent accomplir, mieux leurs organisations pourront atteindre leurs objectifs dans
l’environnement volatile, incertain, complexe et ambigu du monde des affaires globalisé actuel.»
Source : VUCA – Livre Blanc ; Jean-Paul CRENN ; 2015 VUCA Strategy Editions
Ce qu’il est important de retenir est la notion de flexibilité. Rien n’est plus figé (même si c’est parfois plus simple de se dire que l’on traite un problème une fois pour toute). Il est primordial pour les entreprises de continuellement se remettre en question pour être certain de répondre au attentes du marché.

2.1. Volatilité

L’interprétation parfaite pour décrire la volatilité (qui exprime enfaite des changements rapides de priorités et de stratégies) est la « To do list » du matin qui après la lecture de ses mails devient obsolète. Pour mieux se préparer à maîtriser la volatilité avec vos équipes, il vous faut :
• Bénéficier d’informations pertinentes et à jour
• Communiquer clairement
• S’assurer que vos intentions soient bien comprises. En communiquant par exemple sur un but à atteindre, des tâches clefs et un état final à obtenir on permet au collaborateur de comprendre la logique et ainsi mieux se parer aux changements de l’environnement.
Le monde extérieur (entreprise, marché, économie) bouge si vite qu’il est primordial de faire une veille de qualité et de la communiquer de manière claire, précise, simple et concise). Cette notion de veille et d’information et d’autant plus importante dans notre monde numérique où les nouvelles sont quasiment instantanées.

2.2. Incertitude

Les schémas déjà vécus ne se reproduisent pas forcément à l’identique. Du coup, les solutions misent en place pas non plus. C’est cela l’incertitude et on peut s’y préparer en :
• Créant de nouveaux points de vue. En étudiant toutes les possibilités par exemple. Une autre technique est de construire une équipe qui fera « l’avocat du diable » en argumentant et défendant les idées inverses de celles de l’équipe dirigeante ou de gestion de projet
• Étant flexible c’est à dire suivre le plan mais l’adapter si l’environnement a changé et que le plan ne tient plus
• S’inspirer des faits passés mais maintenir ses observations sur ce qui peut être fait dans le futur.

Le paramètre d’incertitude est le tremplin à l’innovation et à la créativité. Partager les expériences de toute l’équipe (junior, senior, homme, femme, …) lors de moments dédiés et débridés (brainstorming, mise en intelligence collective, …) permet une vision globale voire nouvelle. De plus, dans ce type d’activité l’écoute et encore plus importante que le partage d’expérience (Cf. principe World Café => écouter donne des idées et de nouveaux points de vue).

2.3. Complexité

La complexité est le fait qu’un environnement soit modelé par de multiples facteurs d’influence, de nombreux acteurs et de nombreuses causes : de ce fait il est impossible
de tout maîtriser.

La complexité implique d’expérimenter des solutions, observer les résultats et se réadapter en continu. Afin de s’adapter à ce monde complexe il est important de développer des méthodes de travail collaboratives qui permettent d’associer différents points de vus et ainsi balayer plus de possibilités.

2.4. Ambiguïté

Contrairement aux 3 facteurs précédents qui mal maîtrisés apportent de la frustration et le sentiment d’être submergé, l’ambiguïté peut atteindre le travail de manière directe en le rendant inefficace. L’ambiguïté consiste en un manque de clarté́ quant à la signification d’un évènement (Source Caron, 2009). Dans notre contexte, il s’agit plutôt de l’environnement qu’un
événement en particulier. Quoi qu’il en soit, c’est un fait, l’environnement est ambigu et il faut apprendre à travailler avec. La difficulté est de mener ses tâches (ou expliquer certaines tâches)
de façon claire pour que les objectifs soient eux, le moins ambiguë possible.
Il existe pour cela quelques techniques afin d’appréhender au mieux cet environnement ambigu :
Écoutez attentivement et activement (déjà évoqué dans le chapitre précédent mais l’écoute est un FONDAMENTAL)
• Soyez ouvert aux nouvelles idées (même remarque)
• Avancez pas à pas : se fixer des objectifs intermédiaires permet tout d’abord de rassurer une fois atteins mais également il agit comme point de contrôle. Ces « check-points » doivent permettre d’établir d’où l’on vient, où on va (est-ce que l’objectif final a changé ?) et si on est dans la bonne direction aujourd’hui, à l’intermédiaire. En soit, il s’agit aussi d’être flexible et de se réadapter si on se rend compte que la finalité n’est pas la même ou que certains facteurs ont changés.
Nous avons étudié point par point les 4 clés du principe VUCA. Le prochain chapitre est un tableau récapitulatif des principales actions à mener et principes à respecter pour évoluer dans l’environnement d’aujourd’hui. Il s’agit d’une synthèse de cet exposé.

3. Récapitulatif

screen2

4. Sources

https://futurstalents.com/talents-futur/leadership/developper-les-leaders-pourdecider-dans-un-environnement-vuca/
http://www.agora-du-leadership.com/vuca-or-not-vuca/https://fredcavazza.net/2017/03/06/quels-outils-et-pratiques-marketing-dans-unmonde-vuca/
http://www.vuca-strategy.com/fr/actus-publication.php